En 1891, Charles-Edmond Flamand, modeste cheminot de la Compagnie Paris-Orléans des Chemins de Fer né en 1853 à Baux-Sainte-Croix, fonde à 38 ans, l’Orphelinat des Chemins de Fer Français (OCF). Lui-même orphelin placé dans un établissement dès l’âge de 8 ans, il privilégie en priorité le maintien de l’enfant dans son milieu familial, une formule bien moins traumatisante que les centres fermés de l’époque. Il a ainsi l’idée de verser des allocations aux ayants-droit pour les aider à vivre dans de meilleures conditions. En appliquant ce précepte dès sa création, Charles-Edmond Flamand peut, à juste titre, se considérer comme un précurseur d’une méthode mise en place encore aujourd’hui. Charles-Edmond Flamand décède à l’âge de 62 ans à Chatou, dans les Yvelines, où il repose désormais. Sa démarche solidaire anime encore aujourd’hui chaque bénévole, adhérent et bienfaiteur de la MOCF.