NOTRE HISTOIRE

La Mutuelle des Orphelins Charles-Edmond Flamand (MOCF) est un organisme de solidarité intergénérationnelle et de protection de l’enfance créé par un cheminot en 1891 et reconnu d’utilité publique.

Charles-Edmond Flamand, orphelin à l’âge de 8 ans et ayant vécu quelques temps dans un orphelinat n’aura de cesse d’éviter à ses futurs protégés de vivre pareille situation. Maintenir les orphelins dans le cadre familial est sa priorité.

Alors que les réseaux de chemins de fer sont le théâtre de nombreuses avancées technologiques, son idée apporte une innovation sociale importante pour l’époque : en effet, si l’on avait songé à prévoir la maladie et la vieillesse, on ne s’était pas vraiment préoccupé de couvrir les risques auxquels demeurent exposés les enfants privés du soutien parental. Charles-Edmond Flamand y songeait depuis longtemps, et il emporte facilement l’adhésion de quelques amis bénévoles comme lui, pour propager l’idée de la protection de l’enfance.

Il fonde donc cet organisme mais le veut sans reconnaissance particulière, mais avec des droits acquis au nom de la solidarité mutualiste en échange de règles et d’obligations librement consenties. La tâche est ardue, les difficultés sont nombreuses, mais en 1897, à force de ténacité, les sociétaires sont au nombre de 855 et se porteront à 11 000 en 1906.

Aujourd’hui, la mission de la MOCF, en plus d’allouer une aide financière aux orphelins, est également d’accompagner ces jeunes sur le chemin de la vie professionnelle. L’activité solidaire de la MOCF perdure grâce au travail de ses bénévoles présents sur tout le territoire, à la faveur de la générosité de ses bienfaiteurs et au moyen de l’investissement de ses adhérents !

1891

CRÉATION EN

plus de 52000

ENFANTS AIDÉS PAR LA MOCF

13300

ADHÉRENTS

80

BÉNÉVOLES

OBJECTIFS

La MOCF a 4 objectifs principaux en adéquation avec ses valeurs de solidarité, d’entraide intergénérationnelle et d’engagement.

Soutenir financièrement
les familles

Aider les jeunes à entrer dans la vie
active avec les meilleurs atouts.

Permettre aux jeunes de poursuivre
leurs études supérieures, de partir en
vacances à coût réduit.

Accueillir toujours plus
de bonnes volontés qui se reconnaissent
au travers de nos valeurs.

LES PRÉSIDENTS SUCCESSIFS

Depuis 1891, sous chaque présidence, la même exigence
de gestion saine et durable de la MOCF...