Fondée en 1891, la Mutuelle des Orphelins Charles-Edmond Flamand est un acteur majeur de la protection de l’enfance. Elle intervient chaque jour auprès de jeunes orphelins pour les soutenir matériellement et moralement dans l’épreuve du deuil parental. L’objectif de la MOCF est de permettre à ses pupilles de conserver des conditions de vie propices à leur reconstruction.

L’aide aux orphelins et la lutte contre l’isolement familial

Aux origines de la MOCF se trouve un engagement solidaire : celui de son fondateur Charles-Edmond Flamand. À l’âge de 8 ans, le jeune Charles-Edmond perd ses parents et devient pensionnaire d’un orphelinat. Il y fait la douloureuse expérience de l’isolement social et familial alors réservé aux orphelins.

Près de trente ans plus tard, en 1889, la Loi sur la protection des enfants maltraités ou moralement abandonnés voit le jour. Ce texte marque un tournant dans l’histoire de la protection de l’enfance : l’enfant est désormais un sujet de droit.

Cependant, le sort des orphelins, lui, n’évolue guère : ne bénéficiant généralement d’aucune ressource financière, ils sont systématiquement placés en établissement dédié. Or, Charles-Edmond en est convaincu : le maintien dans l’environnement familial est indispensable au bien-être et au développement de l’enfant. Conscient du coût et de la difficulté de mise en œuvre d’un tel maintien, il imagine un système de versement de rente qui améliorerait les conditions de vie des orphelins. En 1891, alors âgé de 38 ans et cheminot de profession, il fonde l’Orphelinat des Chemins de fer français (OCF). C’est le début d’une grande aventure solidaire.

Petite fille orpheline

La protection de l’enfance, cœur d’activité de la MOCF

En faisant de l’aide aux orphelins son cheval de bataille, la MOCF inscrit l’ensemble de ses activités dans le champ de la protection de l’enfance. Son but : lutter contre la précarité orpheline, et ainsi contribuer à garantir la santé, la sécurité et l’épanouissement affectif et intellectuel de ses pupilles. L’objectif de la MOCF n’est pas de se substituer aux pouvoirs publics, mais de compléter leur action.

La Convention internationale des droits de l’enfant oblige depuis 1989 les états signataires à mettre en œuvre des politiques publiques de protection de l’enfance. L’enjeu est d’assurer le respect des droits et des besoins fondamentaux de l’enfant, indépendamment de sa situation familiale et de son environnement social. Le Ministère des Solidarités et de la Santé intervient à ce titre à l’échelle nationale, et le département agit au niveau local.

En 2007 et 2016, deux lois relatives à la protection de l’enfance ont réaffirmé l’importance cruciale de la détection en amont des cas de vulnérabilité infantile. Or, en matière d’aide aux orphelins, les problématiques rencontrées sont très disparates et les inégalités de traitement sont fréquentes. De plus, le caractère soudain et imprévisible du décès précoce d’un parent freine la mise en place de protocoles globaux de prévention. Dès lors, des organismes privés tels que la MOCF peuvent prendre le relais pour permettre de préserver les intérêts de l’enfant par le biais de différentes actions concrètes.

Mère et sa fille

Un soutien financier et moral au service des orphelins et de leurs familles

Grâce au soutien d’une communauté d’adhérents, de bienfaiteurs et de bénévoles, la MOCF a créé un système solidaire intergénérationnel unique basé sur l’adhésion : l’allocation d’une rente aux orphelins. Cette aide financière a pour but d’épauler les jeunes gens dans l’épreuve de la perte de l’un ou de leurs deux parents. Elle possède également un rôle préventif, rassurant les familles qui souhaitent sécuriser l’avenir de leurs enfants et petits-enfants.

Mais l’engagement de la mutuelle va plus loin, puisqu’il consiste à favoriser l’épanouissement socioprofessionnel des orphelins. En effet, la MOCF accompagne ses pupilles dans le début de leur vie d’adulte en intervenant sur un large champ d’activités. Elle peut par exemple les encourager à réaliser des études en leur accordant un prêt à taux zéro, et faciliter leur installation en fournissant une dotation mariage.

Enfin, la MOCF apporte un soutien moral aux orphelins ainsi qu’à leurs familles endeuillées.

L’engagement de la MOCF dans la protection de l’enfance s’opère donc sur le long terme et nécessite l’appui de toutes les bonnes volontés. Soutenez-nous dès maintenant : en unissant nos forces, nous offrirons un avenir meilleur aux orphelins d’aujourd’hui et de demain.

Deux enfants qui jouent